Le Maréchal de Saxe (1696-1750)

Maurice de Saxe appartient à la lignée des grands chefs de guerre professionnels au service des cours européennes. Fils naturel de l'Électeur de Saxe Auguste II et de la comtesse Aurore de Kônigsmarck, il embrasse la carrière des armes dès l'adolescence. Après une brève campagne contre les Turcs, il entre au service de la France et est nommé maréchal de camp. En 1726, il est élu duc de Courlande mais ne peut prendre possession de son duché, devant l'opposition de la tsarine Catherine Ire, et revient en France, qu'il ne quittera plus jusqu'à sa mort.

C'est à l'occasion de la guerre de la Succession d'Autriche qu'il va s'illustrer et se révéler comme un des meilleurs hommes de guerre de son temps. En Bohême, il réussit à s'emparer par surprise de Prague, puis d'Eger. Promu maréchal de France, il remporte aux Pays-Bas toute une série de victoires : Fontenoy (1745), Rocoux (1746), Lawfeld (1747), avant de s'emparer de Bergen op Zoom. En 1748, à la paix d'Aix-la-Chapelle, à la conclusion de laquelle il a contribué, Louis XV, en dépit de ses avis, n'en renonce pas moins à la conquête des Pays-Bas.

Maurice de Saxe meurt deux ans plus tard, le 30 novembre 1750, à Chambord, laissant le souvenir d'un homme d'une force prodigieuse, capable de briser un fer à cheval entre ses mains, aimant la facétie et menant une vie de plaisirs dans son château de Chambord.